TÉMOIGNAGES








Roger Paquin 
Joëlle Morosoli 
Michel Goulet 
Joan Esar 
Monique et Yvon Cozic 
Jean Bissonnette 

Joan Esar

Le sculpteur en 1968 alors qu’il travaille sur la maquette en bronze de sa sculpture du Centre national des arts à Ottawa
Photo : Hugh Frankel
LETTRE À CHARLES DAUDELIN
 
Cher Charles,
 
On dit, dans la vie, qu'il n'est jamais trop tard. Hélas! Voici, la lettre que j'aurais aimé t'écrire:
 
Je t'ai rencontré à la fin des années soixante, au tout début de ma carrière de sculpteure et de professeure. Je me rappelle très bien que tu m'as initiée à la notion des petites sculptures en édition limitée ou "multiple".
 
Tu m'as beaucoup touchée par ta grande générosité, toi qui m'as donné tant d'informations techniques et m'as facilité l'accès à la fonderie que tu utilisais.
 
Vingt-cinq années plus tard, quand on se retrouvait ensemble en compétition pour soumettre un projet de sculpture monumental, tu restais encore ouvert à partager toute l'information pertinente. Pour moi, c'était plus qu'une attitude aimable, tu créais une complicité entre nous. Nous partagions nos angoisses devant nos problèmes de création et toutes les exigences et contraintes de la réalisation d'une œuvre.
 
J'ai toujours éprouvé une immense admiration pour l'ensemble de ton œuvre. Ta sculpture devant le Centre national des arts à Ottawa est pour moi un grand chef-d'œuvre. Tes créations de cette période m'ont profondément inspirée. Charles, l'artiste, tu m'as beaucoup impressionnée. En général, je ne suis pas une personne timide, mais devant toi, je le devenais, malgré toute affection que j'avais pour toi. Ta passion pour la création, la conviction profonde qui t'habitait et ta patience infinie pour la perfection étaient palpables à ton contact. Dans ma tête, je t'entends encore souvent dire avec un petit soupir, "enfin …" . Ça signifie pour moi ta quête sans fin. Tu cherchais et tu recherchais encore et toujours l'œuvre totale. Et, tu l'as réussie, cher Charles !
 
Je suis privilégiée et honorée de t'avoir connu.
Cher maître, merci pour ta précieuse amitié et merci pour les œuvres superbes que tu nous laisses pour le plaisir et l'admiration des générations à venir.
 
Joan Esar
Sculpteure et professeure à l'École des beaux-arts de Montréal
 
 
     
 
Toute reproduction ou utilisation d’une œuvre de Charles Daudelin est assujettie à la Loi sur le droit d’auteur.
Quiconque désire reproduire ou autrement utiliser une œuvre doit en faire la demande à la SODRAC (arts@sodrac.ca), qui gère les droits d’utilisation du catalogue Daudelin.