ŒUVRES EN VITRINE








Femme accroupie,
Jean-René Ostiguy
 
Femme accroupie,
Anne Newlands
 

Femme accroupie, Jean-René Ostiguy

Modèle en plâtre ayant servi pour la fonte en bronze de 1982
Photo : Brian Merrett
 
Après quelques mois d’adaptation à la vie parisienne de l’après-guerre, Daudelin fréquente régulièrement l’atelier de d’Henri Laurens et de Fernand Léger. Laurens aurait beaucoup apprécié Femme accroupie dans sa version originale en pierre calcaire. La photo utilisée dans ce catalogue a été prise d’après le plâtre qui a servi au moulage en bronze datant de 1982.
 
Carte de souhaits confectionnée vers 1950 par Charles Daudelin à partir de photos de Michel Brault
 
L’œuvre fascine par son étrangeté. Il s’agit d’un personnage lunaire, d’une dormeuse aux cuisses de nuages, participant à la vie des algues marines, par sa chevelure étrange et son unique bras flottant au-dessus de sa tête.
 
Femme accroupie dans le jardin des Daudelin et gros plan sur son profil, vers 1950
Photo : Michel Brault
 
Jean-René Ostiguy
 
Extrait du livre Les esthétiques modernes au Québec de 1916 à 1946, Jean-René Ostiguy, Galerie nationale du Canada pour la Corporation des musées nationaux du Canada Ottawa, 1982.
 
Le texte a été reproduit avec l’aimable autorisation de son auteur.
 
     
 
Toute reproduction ou utilisation d’une œuvre de Charles Daudelin est assujettie à la Loi sur le droit d’auteur.
Quiconque désire reproduire ou autrement utiliser une œuvre doit en faire la demande à la SODRAC (arts@sodrac.ca), qui gère les droits d’utilisation du catalogue Daudelin.