LE SOLEIL, 11 mai 1974 
Archives de la radio de
Radio-Canada
 

LE SOLEIL, 11 mai 1974

 
Le sculpteur doit être intégré à l'équipe qui construit la ville, Jean Royer, LE SOLEIL,
11 mai 1974
 
« J'arrache à la matière. Et, pour éviter les problèmes techniques, les gros volumes, c'est évidé. Alors se forme tout un monde de cavernes, de stalactites, de stalagmites qui habitent tout un mystère. En fait, tout cela est parti de la matière. Dont il faut que je tire le maximum. Elle peut être un obstacle: elle est surtout un tremplin. La matière, l'outil m'amènent à un monde de formes. Et je change souvent de matière. Selon le projet, le budget, la situation, l'emplacement de la sculpture. L'environnement m'amène à choisir des matériaux que je n'ai jamais utilisés. Comme pour ce dernier projet présenté sous forme de tubes de plexiglas: c'est une maquette. En réalité, les tubes seront en acier émaillé. Et formeront un mur métallique qui accrochera la lumière. Cette sculpture a été conçue pour être élevée à un carrefour. Avec une possibilité de vents dans les deux directions. Et comme les tubes varient de longueur, il pourrait en sortir un sifflement. Oui, j'utilise de plus en plus de matériaux. Il y a aussi le vent, la neige, qui sont là. Les hivers. Tout ça transforme les choses. »
 
 
     
 
Toute reproduction ou utilisation d’une œuvre de Charles Daudelin est assujettie à la Loi sur le droit d’auteur.
Quiconque désire reproduire ou autrement utiliser une œuvre doit en faire la demande à la SODRAC (arts@sodrac.ca), qui gère les droits d’utilisation du catalogue Daudelin.