TÉMOIGNAGES








Roger Paquin 
Joëlle Morosoli 
Michel Goulet 
Joan Esar 
Monique et Yvon Cozic 
Jean Bissonnette 

Michel Goulet

Installation de Éclatement II, place de la Gare, Québec 1998
Photo : Ville de Québec
Mon pays est d’abord un terreau fertile pour la peinture. Elle a presque toujours été le centre de grands débats et a souvent fait naître les idées « modernes » et les concepts qui permettaient autant de reconnaître la société en évolution que de créer un discours original et nouveau sur l’art.
 
Si les peintres occupaient autant d’espace, ce sont, par contre, les négligés de la reconnaissance publique, les sculpteurs, qui, très tôt, ont gagné mon admiration. Je découvrais chez ces artistes des artisans habiles, des concepteurs engagés et des téméraires que ni les techniques complexes, ni les révolutions de l’image pouvaient stopper.
 
Je n’ai pas fréquenté personnellement Charles Daudelin mais les trop rares fois où je l’ai côtoyé il m’est apparu à l’image que je me faisais de ce grand artiste, l’un des plus brillants de sa génération. C’était un humaniste attachant, doublé d’une âme de rêveur qui savait parler aux anges et animer nos vies. Curieux, il a exploré tous les domaines de la création artistique ne se contentant pas de faire belle figure mais cherchant partout à repousser les limites de chaque discipline.
 
Là où il aura été le plus présent dans ma vie d’artiste, c’est sur la place publique qu’il a si remarquablement identifiée, transformée, habitée. Lorsque, l’été dernier, je me suis installé à l’ombre de sa sculpture-fontaine devant la Gare du Palais à Québec, je me suis rappelé à quel point il avait été présent dans le renouvellement de l’art public et un modèle pour sa génération et les générations d’artistes qui suivront. Il aura touché beaucoup de gens, transformé des vies et des villes.
 
Si Charles Daudelin n’était pas un homme de débats et de controverses, il était un homme de parole et c’est sa persévérance et la qualité de son engagement dans la société qui prévaudront pour toujours.
 
Michel Goulet
Artiste sculpteur
2009
 
     
 
Toute reproduction ou utilisation d’une œuvre de Charles Daudelin est assujettie à la Loi sur le droit d’auteur.
Quiconque désire reproduire ou autrement utiliser une œuvre doit en faire la demande à la SODRAC (arts@sodrac.ca), qui gère les droits d’utilisation du catalogue Daudelin.